Le chinois pour les nuls

Publié le par JF

(source : dailyrotten)
independent.co.uk 09/12/08


Allemagne - Les éditeurs de la revue de l'institut Max Planck, une des institutions scientifiques les plus réputées d'Allemagne, pensaient avoir trouvé un élégant poème chinois à placer en couverture d'un numéro spécial sur la Chine, mais au lieu de poésie, le texte vantait les mérites d'une maison de passe où les "prouesses enchanteuses" de "chaudes ménagères en action"  étaient chaudement recommandées.
L'institut publia rapidement un erratum pour expliquer qu'un sinologue n'avait été consulté qu'après la publication du texte.
"A notre plus sincère regret... il est apparu que le texte était porteur d'une connotation pas immédiatement accessible à des étrangers".

Malgré la colère de quelques chinois, accusant l'institut d'avoir insulté la Chine ou trouvant irrespectueux d'utiliser leur écriture comme décoration, l'erreur a majoritairement amusé les internautes.
Il existe de nombreuses anecdotes sur des occidentaux sortant de chez le tatoueur avec des idéogrammes se traduisant par "voici un étranger bien laid" ou "un idiot et son argent sont faciles à séparer".
Un internaute raconte sur un forum : "j'ai récemment rencontré une allemande avec un tatouage en chinois sur le cou qui voulait dire 'prostituée'. Ca m'a fait tellement rire que j'ai failli m'étouffer".


Lien direct

Commenter cet article

nadiel 01/01/2009 10:41

la mode et les idiots sont faciles à trouver au mm endroit.