Les 400 coups

Publié le par JF

AFP 26/05/08
ABBEVILLE (Somme). Une amende de 1.000 euros et la fermeture d'établissement pendant un mois ont été requises par le tribunal correctionnel d'Abbeville (Somme) contre un patron de bar qui avait servi de la vodka à des lycéennes, dont deux étaient tombées dans un coma éthylique.

Le propriétaire du pub irlandais était poursuivi pour avoir vendu de l'alcool à des mineurs, servi des personnes en état d'ivresse et vendu de l'alcool du 4ème groupe à des personnes de moins de 16 ans, le 11 janvier.
Dans ses réquisitions, le ministère public a estimé que sa responsabilité était engagée mais n'était que partielle car les jeunes filles avaient elles-mêmes apporté une bouteille de vodka qu'elles consommaient entre les tournées payantes.
Accompagnées de trois autres jeunes filles, les deux victimes s'étaient retrouvées à la descente du bus scolaire pour fêter l'anniversaire de l'une d'elles dans un bar, avant la première heure de cours.
Dans le pub - qui a fait l'objet après les faits d'une fermeture administrative d'un mois -, le patron avait servi en une demi-heure aux jeunes clientes une vingtaine de verres de vodka aromatisée.
Lors de leur première heure de cours, l'une des deux victimes s'était sentie mal et s'était rendue aux toilettes. Ne la voyant pas revenir, le professeur l'avait retrouvée évanouie alors que la seconde lycéenne tombait à son tour dans un coma éthylique.
Des analyses ont révélé que leur taux d'alcoolémie était de 2,15 grammes par litre de sang pour l'une et 1,89 pour l'autre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article