L' "ambiguité de la loi espagnole"

Publié le par JF

(source : le Fred)
lefigaro.fr 17/11/07
À en croire les associations opposées à l’avortement, la péninsule Ibérique serait devenue un paradis de l’avortement sans règles. Pire, il existerait un «tourisme de l’avortement», puisque plus de la moitié des patientes sont étrangères, la majorité européenne. L’ambiguïté de la loi espagnole sur l’avortement, datant de 1985, ouvre la porte à toutes sortes d’interprétations, permettant de contourner la législation. La loi ne reconnaît pas l’avortement mais le dépénalise à trois conditions : en cas de viol, avant la 12e semaine ; en cas de malformation du fœtus, avant la 22e semaine ; en cas de «risque pour la santé physique ou psychique de la mère»… sans limite de temps. Plus de 98% des candidates invoquent ce troisième motif.


Lien direct

Commenter cet article

le Fred 18/12/2007 13:59

Yep ! Merci pour le renvoi. Tout ce qui touche à l'Espagne, pour nous, c'est du miel, du pain béni... tu peux compter sur moi pour fouiller leurs poubelles et t'en ramener des pépites ;-)