La carte orange du pauvre

Publié le par JF

(source : liberation.fr)

07/12/07

Un resquilleur qui voyageait sur le toit d'un train de banlieue en route pour Lagos, au Nigeria, était persuadé d'être… invisible.

Il s'est fait pincer par le contrôleur. Le voyageur a très sérieusement affirmé que ses grigris et charmes lui garantissait «la sécurité» d'être invisible.
 
«J'aurais dû renouveler les charmes la semaine dernière. Je n'y ai pas pensé. Ils ont dû s'épuiser. C'est pour ça que je me suis fait prendre»
, a raconté le passager clandestin aux inspecteurs de la compagnie nationale des chemins de fers nigérians (NRC), au milieu de l'hilarité générale.

Lien direct
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sév 08/12/2007 16:54

Ah oué.